La classe du Bembeya Jazz

Je suis entrain d’écrire un article sur la musique au moment des indépendances en Afrique de l’Ouest (francophone). Et je ne résiste pas au plaisir de partager cette vidéo du Bembeya Jazz avec vous. Pour rappel, le Bembeya Jazz s’est formé dans le village de Beya au lendemain de l’Indépendance de la Guinée. L’ensemble fut sacré orchestre national en 1966 après avoir remporté deux fois de suite le concours du festival National des Arts. Chants, cuivres et surtout la guitare irrésistible de Sekou «Diamond Fingers» Diabaté en font un groupe culte de la musique africaine. Un swing communicatif. Jugez plutôt dans cet extrait d’un documentaire qui leur est consacré.

Publié le mai 6, 2010, dans Billets d'humeur, Musique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :