Le Cully Jazz invoque la musique pour conjurer la pluie

Alexandre_Cellier_Ion_Miu_01aLe Cully Jazz a démarré vendredi dernier. Malgré un temps exécrable, la musique est chaque soir meilleure. Dans le IN, l’ouverture du festival par le magnifique quartet d’Elina Duni a mis tout le monde d’accord (voir mon compte-rendu sur Swiss Vibes). Hier soir, Roberto Fonseca a boulversé le public du Chapiteau par sa précision, sa spiritualité, son aisance (voir mon compte rendu sur music inside). Le festival off n’est pas en reste avec l’excellent violoniste zurichois Tobias Preisig en résidence au Jardin, l’ex-Dead Brothers genevois Pierre Omer au THBBC et Addis sounds et sa sélection de musiques de l’est au caveau Weber. Ne manquez pas vendredi et samedi prochain l’incroyable et mythique joueur de cymbalum roumain Ion Miu. Ion Miu est un virtuose aussi à l’aise dans le folklore, le classique, que le jazz. Il a fait partie de l’orchestre Ciocarlia pendant dix ans et est un vieil ami de la famille Cellier. Il y a plus de vingt ans, le grand découvreur de talents en Europe de l’Est,  Marcel Cellier, l’a fait venir avec bon nombre d’autres de ces confrères pour deux mémorables tournées. Aujourd’hui, Ion Miu renoue avec la Suisse et avec le fils de Marcel, Alexandre. Un duo fort et émouvant et peut-être un invité surprise!

Vendredi toujours, mais plutôt dans la soirée, le Next Step accueille un revenant d’un autre genre:  Wayne Paul. Ce nom vous dit quelque chose ? Rappelez-vous le début des années 90, la scène hip hop expérimentale londonienne où le rap se conjuguait avec poésie, rythmes afro, reggae… Les noms qui couraient sur toutes les lèvres étaient ceux de Roots Manuva, Lotek Hi-Fi et….. Wayne Paul, qui se distinguait par sa voix étonnante, trait d’union parfait entre soul et reggae, Si Wayne Paul s’est fait discret depuis le milieu des années 90, happé par des problèmes d’alcool et de drogue, il apparaît néanmoins plusieurs fois dans les différents projets de Christophe Calpini. En 2007 sur le disque de Stade et Infinite Livez , puis en 2010 sur « In Dog We trust » le dernier opus de Dog Almond. du musicien, compositeur et arrangeur nyonnais a alors envie de faire le pas et d’enregistrer tout un album avec le chanteur dont la voix « renferme tellement d’émotions ».

Wayne Paul_noirblanc_HD« Between The Lines » est un enregistrement étonnant, auquel on ne cesse de revenir. Il est traversé de bout en bout par un feeling reggae, sans jamais être du reggae. « Mon travail c’est un peu comme mettre du piment dans la fondue. Je ne peux pas définir ce que je fais. Je ne suis pas à franchement parler Jamaïcain. Je n’ai jamais aimé les catégories. J’ajoute une base électronique à différents styles ». Ce dub du futur fait aussi défiler quelques invités, comme God’s Gift, ami de longue date de Wayne Paul et issu de la scène grime sur le très beau « You Love ».

« Between The Lines » scelle une amitié, celle de Christophe Calpini et de Wayne Paul. Il manifeste aussi d’une résurrection. Wayne Paul ne touche plus à l’alcool ni à la drogue depuis une dizaine d’années. «Je ne suis pas meilleur qu’un autre et la route a été longue pour moi. Je suis parti tellement haut dans le ciel que je ne pouvais plus voir mes pieds. Mais on ne peut pas faire deux fois les mêmes erreurs. Mes pieds sont maintenant fermement ancrés dans le sol ». Mieux, sa voix, son chant, ses textes ressortent désormais grandis de ce long parcours de combattant.

La deuxième partie de ce billet est un résumé d’un article paru dans le quotidien Le Courrier le 6 avril et consultable ici.

Publié le avril 9, 2013, dans Non classé, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :