Archives du blog

Benda Bilili, le film

Dans Le Courrier d’aujourd’hui, longue interview fort intéressante (dirigée de main de maître par moi-même!) de Renaud Barret et Florent de la Tullaye. Ces Deux Français sont les réalisateurs du film «Benda Bilili» qui sort aujourd’hui sur les écrans de France et d’Helvétie. Et comme  je soupçonne certains d’entre vous de ne pas lire cet excellent quotidien,vous pouvez également consulter cet entretien en ligne ici ou le télécharger le PDF .  J’en profite pour vous recommander vivement la vison du film. Pour la bande annonce, c’est par là.

Bonne lecture, bonne vision et bonne écoute!

Les autres festivals…

Staff Benda Bilili

Staff Benda Bilili

A côté des openair et autres mastodontes de l’été qui mélangent allègrement toutes les musiques à toutes les sauces, fleurissent de plus en plus de festival avec une démarche de proximité. Cet été, on a ainsi pu voir la révélation africaine de l’année, les joyeux Congolais de Staff Benda Bilili, dans la cour d’une ferme bressane à quelques kilomètres de Bourg-en-Bresse. Un moment de pur magie où les improvisations étourdissantes du jeune prodige Roger, sur sa guitare à une corde faite de bric et de broc, se mariaient judicieusement au groove de ses comparses handicapés, mais pas pour autant diminués. Quelques minutes plus tôt, un défilé de mode préparé par une association du coin permettait à des personnes défavorisées de se montrer sous leurs plus beaux atours. Un beau moment de fierté retrouvée! Les Temps Chauds de l’Ain existent depuis belle lurette, mais il est bon de saluer encore une fois leur travail.

Alemu Aga

Alemu Aga

Autre décor, autre ambiance: le MMM festival a pour ligne directrice la musique des montagnes des quatre coins du globe. De l’Ethiopie aux Monts Altaï en passant par l’altiplano bolivien, tout ce beau monde se retrouve dans un alpage du Valais accessible par télécabine ou à pied (1 h 30 depuis le village d’Anzère). Un expérience qui vaut sans doute qu’on s’y arrête. Et une Fête nationale de 1er août qui s’annonce très métissée. J’y serai en tous les cas et je vous raconterai, histoire de vous faire envie…

Il y a encore le festival de Martin Hess, bien connu pour avoir été le manager de Stefan Eicher. Désormais passionné de musiques africaines, il organise chaque année dans le paradis fiscal d’Obwald des rencontres entre musiciens folkloriques suisses et africains. Le premier week-end de juillet, c’est donc le Culture Musical Club de Zanzibar qui a débarqué au fin fond de la Suisse profonde… Décidément il n’y a qu’en Helvétie que ce genre de choses est possible… Jugez par vous-même de cette rencontre improbable entre jodlers et Bi Kidule, la doyenne de 95 ans de Zanzibar en cliquant sur lien du festival: Volkskulturfest. Vous y découvrirez une vidéo incroyable (mais en allemand) à déguster à l’heure de l’apéro…


James Brown revu par Staff Benda Bilili

Vu sur Dailymotion cette vidéo et version incroyable de « Sex Machine » par Staff Benda Bilili, un groupe d’handicapés et d’enfants des rues de Kinshasa qui fit un carton au Congo et qui groove avec des bidons…